Ah te voilà mon lapin !

Pour vous, chers lecteurs, nous avons décidé de couvrir les festivités du quartier chinois, célébrant la nouvelle année du lièvre/lapin, nous nous sommes donc rendus dans le 13éme à Paris, épicentre de la communauté asiatique dans la capitale.

Arrivé place d’Italie, c’était déjà l’enfer ! Impossible de s’engager plus loin dans le triangle délimité par les avenues d’Ivry et de Choisy et le périphérique : à 14h, l’avenue d’Italie était déjà noire de monde. Le cortège avait démarré une demi heure plus tôt, mais le temps qu’il arrive jusqu’au centre commercial Galaxie 2, il était déjà 14h30 lorsque les premières pétarades se sont fait entendre à l’angle de l’avenue de Choisy. Une attente patiente et relativement silencieuse nous a donc permis de constater que la presque totalité des spectateurs massés sur les trottoirs étaient désespérément de type indo-européen et afro-antillais, une foule de parisiens et de banlieusards encore plus compacte que dans le métro aux heures de pointe… Un ciel gris uniforme plombait la journée de ce dimanche 5 février, et un petit vent frais soufflait sur les familles, les poussettes et les groupes d’ados.

L’année chinoise du LAPIN DE MÉTAL BLANC a débuté exactement deux jours plus tôt, le 3 février. Elle est aussi appelée fête du printemps, ou encore fête du Têt par les Vietnamiens, qui eux préfèrent célébrer les chats en cette année 2011.

Et dire que nous croyions nous rapprocher de l’esprit ZEN l’occasion de ces festivités ! Les surprises et les éblouissements de l’extrême-Orient, sa sagesse accompagnée de visages aux mille sourires n’étaient pas vraiment arrivés jusqu’à cette portion du treizième arrondissement, entièrement livrée aux bedeaux du dimanche. De nombreuses camionnettes de police étaient garées le long des trottoirs, et des gorilles patibulaires en uniforme bleu faisait le vide au milieu de l’avenue d’Italie. Des rubans en plastique rouge et blanc, tendus entre les pylônes anti-stationnement, n’empêchaient cependant pas les plus téméraires de gagner quelques pas sur la chaussée, mais les CRS avaient vite fait de remettre tout le monde en ligne avec des manières atrocement dénuées de cette extrême délicatesse qu’auraient pu leur transmettre les danseurs du Ballet Royal du Cambodge… Pour être aux premières loges, mieux valait prendre position aux aurores, mais bon, en jouant un peu des coudes nous sommes arrivés à nous avancer pour mieux voir le spectacle. Sans une sacrée envie de dépaysement, l’expérience de cette journée inaugurant le signe astrologique du lapin, aurait pu vite basculer du trivial au grotesque… Et pourtant, sur ce sujet, on croyait avoir vu le pire !!

(si besoin, http://www.youtube.com/watch?v=PsJtoVBhmbw )

Un timide frisson soulève alors la foule, ça y est, on aperçoit les premiers costumes traditionnels bigarrés. Assez distants, tels des professionnels blasés du divertissement, les figurants avancent, bien rangés. Les hommes accomplissent des figures d’art martiaux ou jouent d’instruments, les femmes font les élégantes, un peu figées dans leurs costumes roses, bleus et jaune. Quelque chose entre la Disney parade et les films de Bruce-lee.

Quoique manifestant peu d’enthousiasme au départ, la foule s’anime, les couleurs criantes crient, les fanions fascinent et volent dans le vent, et les cymbales, les percussions finissent par noyer chacun dans un brouhaha ininterrompu. Les appareils photos se tendent tels des bourgeons vers la lumière. Il serait d’ailleurs intéressant de connaître le nombre de clichés pris à la seconde tout le long du parcours du cortège ! Deux lapins en peluche surgissent de la plateforme d’une camionnette, ils ont l’air terrifié et leurs costumes sont vraiment loupés.Il y a tellement de monde, trop de longueurs, que la plupart des gens ont renoncé à voir la procession dans toute sa durée et errent le long des façades moches des années 70, dans l’espoir d’apercevoir ici quelques coiffes argentées, là un bout de dragon doré virevoltant, au loin quelques singes musiciens glissent sur un char…

D’ailleurs la poussée de la foule est trop forte, le son assourdissant, nous préférons rejoindre une grande partie des spectateurs en backstage, ou se déroule un évènement alternatif vraiment surprenant ! (voir l’article Peau de lapin, les Playmates en maillot de bain http://wp.me/p1khaL-2j )

Enfin, entre deux silhouettes se profile, solennel sous son grand parasol jaune, le Buddha de Vincennes ! Exceptionnellement, il est transporté hors de la pagode de la Porte Dorée une fois l’an pour venir bénir les foules et recevoir les hommages. Et c’est juste à ce moment là que le soleil décide de sortir, magnifique ! Impossible de se rapprocher davantage pour recevoir une éclaboussure d’eau sacrée, mais déjà voilà que les nuages voilent l’astre diurne et l’effigie du Très Sage disparait dans la foule…

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

On entend encore une batucada antillaise en fin de cortège, et puis c’est fini, plié !!! Remballez, y a plus rien à voir… Et dire que nous étions venus pour nous laisser emporter par les grandes révélations cosmiques, eh ben c’est loupé !

Le cortège est passé, transparent, et le Dieu de l’émerveillement nous a posé un lapin pour cette fête du Têt 2011… Pour la prochaine fois nous vous conseillons d’aller directement à la pagode de Vincennes pour le grand voyage, en plus vous serez au vert !

http://www.centrebouddhique.net/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1

Allez, mes lapinous, ne pleurez pas, je vous offre une carotte : 2012 sera l’année du dragon, et d’après Monsieur Nguyen (chronique Astrochina du site Asiaflash) :

«  Cette année fera la joie des journalistes, car ils pourront faire des reportages et des interviews aux titres de huit colonnes. Les journaux à sensation n’auront pas à accoucher d’histoires à dormir debout : la réalité sera éminemment plus fracassante. Vous n’en croirez ni vos yeux ni vos oreilles, mais on vous dira de façon convaincante Et pourtant c’est vrai ! « 


Nous ça nous rassure, mais à la partmanquante, on prend de l’avance et on fera tout pour vous surprendre dès maintenant ! Bonne année à tous !!

Publicités

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans Promenades dans le réel, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ah te voilà mon lapin !

  1. Ping : lapartmanquante souffle sa première année ! | lapartmanquante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s