L’insurrection des SMS – la parole libérée

Les SMSShort Message Service – ont été un outil indispensable à l’organisation des révolutions en Tunisie puis en Égypte. En bon français, ces textos ou encore courriels, ont remplacé les télégrammes, qui ont mué en « petits bleus » numériques. Ils sont nos nouveaux pigeons voyageurs virtuels, rapides comme la lumière, précis et efficaces. Qui ignore désormais ces nouveaux fruits de la révolution numérique ? Ils se sont propagés dans le monde entier pendant les deux dernières décennies, de Manhattan et Tokyo au plus profond des forêts équatoriales, dans les déserts et sur les banquises, dans la stratosphère…

Fers de lance de la communication à tout va (et pour le moindre rien), emblèmes de la société de surconsommation et de l’aliénation contemporaine, on a constaté que les SMS peuvent cependant devenir de très virulents anti-dictatures !

Pour transmettre un bon plan, retrouver un copain ou faire une révolution, ils sont donc vraiment très utiles, et pas si futiles  !

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Voici une campagne de publicité qu’on pouvait voir affichée un peu partout dans Tunis en mai 2009. Miam, c’est tellement bon un texto qu’au Maghreb, les agences de com en font bouffer aux Tunisiens, qui leur ont finalement trouvé un vrai goût de liberté !

Si certains avaient su que cette technologie allait donner tout son écho aux exigences démocratiques du peuple… Certes l’éveil des consciences y avait commencé bien avant l’envol des SMS ; mais les téléphones cellulaires, comme les chaînes de télévision satellitaires internationales (telle Al Jazeera), les réseaux sociaux (Facebook ou Twitter) à portée d’un clic ont structuré la résistance, apporté des informations essentielles et aidé à la victoire des révolutions tunisiennes et égyptiennes.

Il faut donc leur rendre cet hommage.

Allez hop, soldés les deux ex-dictateurs !! Ben Ali et Moubarak ont aujourd’hui effectivement « dégagé », répondant ainsi à l’invective des manifestants ; le langage familier des SMS vient tout simplement de la rue et des codes adolescents, avec une orthographe simplifiée qui fait se pâmer les puristes :

 » Tékitoi ? D gage vilin diktater !!!!!!  »

Il y a pourtant eu de nombreuses alertes quant à la dangerosité du langage SMS lors du raz-de marée mondial des téléphones cellulaires pendant les années 90. Mais contrairement aux idées reçues des grands timoniers de la langue française, des archivistes et des conservateurs de tout poil, l’usage des textos n’appauvrit pas les pratiques de l’oral ni de l’écrit. Voir TICE, Agence des usages.

Apparemment cet usage n’est pas non plus néfaste à la liberté et au droit d’expression !

C’est après les révolutions, la révolution numériques et la chute des régimes dictatoriaux, dans la pratique et l’organisation d’une nouvelle société, que les choses semblent se compliquer pour nos amis tunisiens et égyptiens. Mais en France par exemple, il a bien fallu 200 ans pour que l’avancée démocratique, dans les mœurs et les habitudes, soit effective… Et encore, la liberté d’expression, la liberté au sens large, est un combat au quotidien. On le constate aujourd’hui encore, même dans les démocraties les plus avancées. Espérons que les obscurantismes religieux et les archaïsmes tribaux ne retardent pas trop longtemps ce désir d’émancipation pour les peuples du Maghreb et de la péninsule arabique.

Cet article fait partie d’un cycle sur le langage. Vous pouvez retrouver tous les articles dans la rubrique Flux du langage

Florent Hugoniot

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans Flux du langage, Prendre part, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s