Fleurs de bitume

Avez-vous remarqué la récente métamorphose des camions de marché à Paris ? Depuis quelques mois, ils semblent en pleine floraison, c’est même une renaissance ! Ils se couvrent de graffs de plus en plus sophistiqués. Il y peu de temps encore, on était plutôt habitué à ce qu’ils restent dans l’ombre, un peu tristement cachés dans une rue adjacente, stationnés anonymement à la queue leu leu sur les boulevards, patauds comme des éléphants de sortie en ville. Ils exhibaient quelques cicatrices, des taggs sauvages sur une peinture blanche défraîchie, se retrouvaient au final couverts d’inscriptions maladroites et sales, de signatures réalisées à la va vite ; un peu comme sur le cul de la camionnette ci-dessous… Désormais, ils affichent fièrement leurs différences et leurs couleurs ! Les camions de marchés sont devenus les supports mobiles et ludiques des différents crews de la région parisienne pour notre plus grand bonheur ! Ils semblent avoir très heureusement pris le relais du métro parisien, ancienne cible de toutes les audaces des graffeurs, mais dont l’objet de convoitise n’a pas survécu à la contre offensive de la RATP, depuis le début des années 2000 (des réseaux d’artistes ont été démantelés sans ménagement par les limiers de la police et des agents de sécurité du réseau francilien, certains ont même écopé de lourdes amendes et de la prison). Les propriétaires des camions, les vendeurs de fruit et légumes sur les marchés n’ont apparemment pas la même allergie au Street Art ; ils laissent plus facilement leurs véhicules devenir le support d’œuvres impressionnantes et ne cherchent pas à les nettoyer pour leur redonner leur neutre apparence. C’est même un moyen de reconnaissance très efficace dans les différents quartiers de la capitale qu’ils sillonnent. En général, on les trouve dans une zone qui s’étend du centre est parisien, jusqu’aux 18éme, 19ème et 20éme arrondissements. La plupart des photographies du diaporama au bas de cet article ont été prises sur le Boulevard Ornano près de la porte de Clignancourt, au marché Joinville le long du canal de l’Ourc, le long du métro aérien à Barbes, sur le boulevard de Belleville et Place d’Alligre. Voir surgir à un carrefour, au milieu de la masse uniforme et banale des voitures, une camionnette customisée est toujours un plaisir. Une apparition fugace et dynamisante qui réveille le regard du passant affairé, du cycliste flânant et des automobilistes blasés.

Je vous laisse maintenant apprécier la variété des créations, qui viennent très joyeusement réchauffer les avenues et les places et repousser la grisaille de l’hiver (et trop souvent de l’été aussi…) à Paris. Le Graff Truck est un genre nouveau du Street Art, qui décidément n’en finit pas de nous régaler !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

XC

Voici un lien sur Paris Label pour continuer le voyage sur la Toile !

Florent Hugoniot

Publicités

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans Street Art, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s