Falun Dafa sur la colline de La Paz

La première fois que je les ai vu, c’était dans un passage ouvert d’un centre commercial : quatre ou cinq personnes assises, en méditation, dans une posture un peu spéciale, un panneau explicatif titré Falun Dafa (ou Falun Gong) en évidence sur le côté.

Zhen – Shan – Ren                                               Authenticité – Bienveillance – Patience

La seconde fois, c’était en allant faire un footing sur la colline de La Paz à Puebla, d’où on peut respirer à pleins poumons tout en ayant une vue magnifique sur la ville et les volcans alentours.

Sur le terre-plein central du petit parc, une vingtaine de personnes suivait en rythme lent les gestes ressemblant au Qi gong, dirigés par un maître et aidés par quelques assistants. Des hommes et des femmes vêtus de jaune d’or, avec les trois préceptes Verdad, Benevolencia, Tolerancia brodés sur leurs blousons ou sur leur casquette. Invité par Pilar, une des assistantes, je me suis décidé à suivre les exercices qui s’apparentent à de la relaxation debout. Il s’agit en fait de 5 étapes dans l’élévation de l’état général, le premier étant un exercice dynamisant pour le système musculaire et nerveux, le dernier terminant la séance par une méditation assise de quarante minutes.

« Falun Dafa es una disciplina que ha mejorado la salud y ha brindado paz interna a millones de personas alrededor del mundo. Este tipo de disciplina se conoce en China con el término genérico de xiu lian (cultivación y refinamiento) y nosotros aquí acostumbramos llamarla « práctica de cultivación »: La « cultivación » se refiere al mejoramiento del corazón y de la naturaleza interna del ser a través del estudio y la puesta en práctica de la naturaleza Zhen-Shan-Ren (Verdad, Benevolencia, Tolerancia) del universo; el « refinamiento » consiste en la transformación del cuerpo a través de la práctica de los ejercicios y la meditación de Falun Gong »

« Falun Dafa est une discipline qui a amélioré la santé et a offert une paix interne à des millions de personnes autour du monde. Ce type de discipline est connu en Chine sous le terme générique de xiu lian (« cultivation » et raffinement) et ici  – au Mexique – nous sommes habitués ici l’appeler « pratique de ‘cultivación' » : La « cultivación » se rapporte à l’amélioration du coeur et de la nature interne de l’être à travers l’étude et la mise en pratique de la nature Zhen-Shan-Ren (la Vérité, la Bienveillance, la Tolérance) de l’univers ; le « raffinement » consiste en transformation du corps avec la pratique des exercices et la méditation de Falun Gong. »

Intéressant de connaître mieux le Falun Dafa / Falun Gong. C’est une pratique et un enseignement millénaire chinois, dans la lignée du Tai Chi et du Qi gong, qui a changé de nom pendant la Révolution Culturelle de Mao afin de se préserver, et qui relie l’humain au cosmos, le réconcilie avec ses énergies dans une quête originelle.

Falun Dafa selon Li Hongzhi

« Cette pratique a historiquement toujours été transmise d’un Maître à un disciple unique de génération en génération. Le disciple une fois formé choisissait son propre disciple, lui transmettait l’intégralité de l’enseignement, et ceci jusqu’au début des années 1990. C’est à ce moment, précisément en 1992, que M. Li Hongzhi (que ses élèves appellent respectueusement laoshi [« professeur »] ou shifu [« maître »]) a commencé à enseigner Falun Dafa publiquement dans la ville de Changchun, avant de donner des conférences dans toute la Chine. La popularité de Falun Dafa s’est alors accrue de façon exponentielle par le bouche-à-oreilles. Les premiers élèves ayant bénéficié de la pratique l’ont transmise à leurs proches et amis, et ainsi de suite. En 1998, au moins 70 millions de personnes avaient commencé la pratique en Chine. »

Le pouvoir officiel chinois, vraisemblablement effrayé par cette popularité et la doctrine d’émancipation pacifique, a décidé d’en interdire toute pratique en 1999 (dans les lieux  publics comme en privé), la qualifiant de secte. S’en est suivi rapidement une forte persécution afin de faire totalement disparaître Falun Dafa de son pays d’origine, comme la Chine communiste en a le secret… Une guerre médiatique se livre sur Internet, avec thèse et contre-thèse, la diplomatie officielle faisant tout, comme pour la question du Tibet, pour gommer cette dérangeante réalité et les conséquences d’une politique criminelle et totalitaire. De nombreux pratiquants chinois sont enlevés par les autorités et en sont morts, il est même question de prélèvement d’organes sur les victimes. Certains ont fuit dans les pays asiatiques environnant tandis que le maître Li Hongzhi, anticipant la répression, vit dans une maison dans l’État de New York depuis 1996.

Marié, la cinquantaine, père d’une petite fille, il semble vivre une vie bien conventionnelle, en accord avec les préceptes confucéens. Il voyage beaucoup pour diffuser son enseignement et dit vivre uniquement de ses publications. Son long texte d’initiation au Falun Dafa est disponible dans toutes les langues sur le site, ici en français. Souvent répétitif, il prévient en préambule que Falun Dafa n’est pas une quelconque magie permettant de soigner les maladies de son entourage ou de soi-même, mais avant tout une technique et une philosophie de perfectionnement de soi, un passage à un niveau plus subtil. Quelques étrangetés cependant, comme la certitude de détenir la vérité absolue et l’authenticité face à tous les autres maîtres de Qi gong – d’ailleurs contestées par ceux-là même –  la croyance aux extraterrestres et la discrimination de l’homosexualité comme « dépravation morale »,  mise au même plan que la délinquance, la drogue…

En tout cas, la motivation des enseignants bénévoles de la Paz semblent tout à fait sincère et désintéressée, allant dans le but d’un perfectionnement personnel et social. À cela, pratiquant le Yoga depuis plusieurs années, je n’y vois rien de mal ! La référence à la Voie du Tao est fréquente, le maestro porte le titre de « Grand Maître de l’École de la roue de la Loi de Bouddha », alors avec ces illustres et vénérables références… Une petite musique traditionnelle chinoise vient accompagner la séance, d’une heure et demie environ, ponctuée par la voix et les indications enregistrées du maître. Chaque dimanche, suite à la pratique en plein air, dans la fraîcheur matinale et avec une vue splendide sur le Popocatepl lâchant quelques fumerolles, a lieu une lecture et discussion sur les écrits de Li Hongzhi. C’est ainsi que Berenice, ex prof de Yoga me confiait qu’elle avait arrêté le Yoga pour se consacrer entièrement au Falun Gong, selon elle d’un niveau de conscience plus élevé… Toute pratique qui peut contribuer à installer sur Terre plus de paix et d’harmonie est à cultiver !

Régénérons nos énergies cosmiques, gardons les pieds bien enracinés, claro que si !!

F.H.

Nota : La Gran Época est le journal officiel de Falun Dafa, en español…

Publicités

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans Flâneries ondulatoires, Prendre part, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s