Un hâvre de paix pour les peluches

20120604-085710.jpg

Ci-dessus, encore une peluche lâchement abandonnée par ses propriétaires, illustration de la cruauté parisienne…  Alors qu’au Mexique, les peluches sont aimées et entretenues sans limite d’âge. Elles ont même des Pueluches, contraction de pueblo (village) et peluche. Ces villages de peluches sont des espaces de gardiennage pour les familles qui désirent partir en vacance sans abandonner sadiquement leur(s) protégé(s) sur un couvercle de poubelle ou dans un coin de rue pisseux. Dans ces villages, elles seront bien rangées, avec amour et par catégories sur des rayonnages ; certaines même disposent de box first class, des espaces personnalisés avec plus de place pour jouer et d’une reconstitution de leur territoire de prédilection. Ci-dessous l’entrée et quelques vues intérieures de la  Pueluches N°573 à Puebla, avec son ambiance chaleureuse.

Que les parisiens en prennent de la graine !

20120604-085933.jpg20120604-085816.jpg20120604-090054.jpg

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans A part ça, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s