Street art, ça bouge rue Ordener !

krsn-ordener2

Fresque murale de KRSN, rue Ordener, Paris 18e

C’est la rentrée, et on récolte les fruits de l’été sur les murs de Paris ! Dans le 18ème arrondissement, les positions bougent, certains styles, certains thèmes passent tandis que d’autres s’affichent, en écrasant les réalisations plus anciennes : c’est la dure loi du street art… Ici, c’est plutôt pour le meilleur ! Dans mon précédent post sur cette zone (lire le mur du graff de la rue Ordener) j’avais déjà remarqué un frémissement artistique. Le spot de la rue Ordener est pourtant longtemps resté marqué par des compositions plutôt lourdes et pérennes. Cette fois ci, on assiste à un débordement tout azimut et à un décloisonnement des genres : collages, tags et pochoirs viennent se surajouter aux œuvres anciennes, fissurant la monotone cohérence du mur. D’autres graffitis s’installent ostensiblement, donnant un souffle d’air frais à ce fameux spot qui borde le quartier de la Goutte d’Or.

Un magnifique graff est apparu cet été rue Ordener, un météorite au style expressionniste et illustratif : « SUMMER HOUSE » de KRSN (ci-dessus). Il n’a malheureu-sement pas tenu bien longtemps le haut du pavé, vite recouvert par une grande calligraphie, belle mais plus convenue. Les pochoirs décapants, graphiquement parfaits et superbement colorés de Zona*Yarost inspireraient plus de respects de la part des crews locaux ? Sur les deux insérés dans le diaporama ci-dessous, il ne reste pourtant déjà plus que celui ci-contre !     Et ce Ganesh (plus bas), tout en rondeurs comme Dumbo, inaugure lui aussi un style plus cool, dans le style des icônes universelles reliftées par Disney puis repris par les affichistes indiens…

Mais on peut y voir aussi des plaques de céramiques blanches passées au pochoir, des collages, un curieux assemblage de photographies (des photocopies) mettant en scène des femmes voilées avec des masques de carnaval et des paysages urbains ou bucoliques, ainsi qu’une peinture réaliste originale sur papier craft, représentant un personnage qu’on imagine issu de ce quartier populaire. On retrouve d’autres collages de la même série et du même artiste, tous exécutés d’un trait sûr et vif, non loin dans la Goutte d’Or. Une prochaine publication sur ces œuvres bien particulières du street art dans le 18ème arrondissement suivra bientôt. On remarque ici que le figuratif fait son retour en force au milieu des inévitables calligraphies et tags proliférants.

On peut constater également que des thèmes plus positifs ont pris le dessus sur ceux, généralement assez guerriers, façon caillera, qui y ont longtemps prévalu. On peut citer la caricature des banksters, ces nouveaux gangsters de la finance mondialisée qui ont créé la crise économique dans laquelle l’Europe est plongée depuis 4 ans (et dont lapartmanquante ne manque pas de dire les méfaits), mais aussi la dénonciation du nucléaire. De l’éthique donc qui vient s’immiscer pêle-mêle avec de la spiritualité, de la poésie, de la paix, de l’amour et de l’humour à propos de sujets aussi sensibles que les diverses origines culturelles. Un vrai mur d’affichage pour la libre expression, en constante reformulation selon les questionnements et les courants de pensée qui traversent notre société, un miroir déformant, un rebond d’idées…

Pas de doute, le monde et les mentalités changent, pour le mieux espérons-le. Il n’y a donc pas de raison que notre environnement urbain et le street art qui l’anime d’une manière si pertinente n’évolue pas lui aussi. C’est en tout cas ce que donnent à voir ces nouvelles œuvres que je vous laisse découvrir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Florent Hugoniot

De nouvelles réalisations sur ce spot : Street art rue Ordener 3

Et plus généralement : lapartmanquante street art

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans Street Art, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Street art, ça bouge rue Ordener !

  1. dan29000 dit :

    Nous venons de découvrir votre site, vraiment bien…On met pour quelques jours, un lien vers lui, sur notre page d’accueil…Encore bravo…Dan pour le site d’actus : Danactu-resistance….

  2. Merci beaucoup pour le commentaire et le lien Dan ! Effectivement, « résister c’est créer » comme l’a écrit Stéphane Hessel ! C’est en publiant des articles régulièrement sur la jeune création urbaine, que lapartmanquante participe à une forme de résistance à la culture normative et consensuelle, et à une meilleure diffusion du courant artistique le plus emblématique de ce début de XXIe siècle : le street art. Il y a désormais un lien vers votre site sur notre page d’accueil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s