¡ Hasta siempre comandante !

chavez-streetart1

Avec l’arrivée du printemps (selon le calendrier…), un hommage à Hugo Chavez vient de fleurir sur le mur de la rue Ordener, dans le 18e arrondissement parisien. Cet immense portrait en tenue militaire du célèbre président vénézuélien, récemment mort d’un cancer le 5 mars 2013, s’affiche à l’entrée du quartier de la Goutte d’Or où il ne laisse pas les passants indifférents !

Haute en couleurs (avec en fond, le rouge, le bleu et le jaune du drapeau du Venezuela), la fresque hyper réaliste et graphique, longue d’une dizaine de mètres, est à la fois un clin d’œil humoristique et une marque de respect et d’admiration. Elle fait écho aux immenses portraits d’El Comandante, présents partout à Caracas et dans tout le pays. Malgré un culte de la personnalité assez caricatural, Hugo Chavez était énormément populaire et apprécié par la majorité des Vénézuéliens. Il était également le principal allié politique et économique de Cuba.

Descanza en paz Hugo Chavez ///// Repose en paix Hugo Chavez

afp.com:Geraldo Caso

Simon Bolivar et Hugo Chavez @photo Geraldo Caso

Élu président du Venezuela en 1999, son action politique fut radicale et sans concessions face aux grandes puissances. Il voulait redonner la dignité, l’indépendance et offrir l’autodétermination et la démocratie à son pays. Avec la Révolution bolivarienne, Hugo Chavez avait su dire NO à la politique néo-colonialiste des USA, en contrant leurs appétits sur les immenses réserves de pétrole de son pays, afin d’en redistribuer les bénéfices à la population. Critiqué pour son système clientéliste, son autorité teintée d’un fort narcissisme, il avait cependant un charisme et une action appréciés par de nombreux autres pays non alignés. Malgré d’importantes grèves en 2002, suivies d’une tentative coup d’état vraisemblablement organisé en sous-main par la CIA, il fut soutenu par les foules Vénézuéliennes et s’est maintenu au pouvoir jusqu’à sa mort, devenant ainsi une icône de la résistance à l’impérialisme des Gringos et à la mondialisation capitaliste.

20130401-125556.jpgUn hommage de cette taille à l’intention d’Hugo Chavez est surement le seul qu’on trouvera dans tout Paris, car il y reçu très peu d’hommages officiels après sa disparition. Seuls quelques élus du Front de Gauche, dont Jean-Luc Mélenchon, ont célébré sa mémoire face à 300 personnes, le mercredi 6 mars 2013 devant la statue de Simon Bolivar, le long de la Seine. Notons aussi, en même temps que cette initiative alternative, quelques affichages sauvages dans le chic quartier du marais (ci-contre)…

Monumental et éphémère, le portrait peint d’Hugo Chavez de la rue Ordener a trouvé sa place dans un des derniers quartiers populaires et mixte de Paris. Ce geste audacieux va sûrement susciter des réactions positives ou négatives, des tags, d’autres graffitis à même le mur. Car cette œuvre est emblématique de la culture subversive du street art : questionner, déranger la pensée unique et le formatage médiatique pour ouvrir des espaces d’expression libre !

Publicités

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans Street Art, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s