Zacatecas, floraisons minérales

176

En descendant de l’autobus à la gare routière de Zacatecas, la particularité géographique de la ville, toute en dénivelés, s’imposa à moi. J’arrivais dans une région aride et montagneuse du Mexique, et l’ascension régulière depuis Aguascalientes avait confirmé cette donnée souvent lue sur Internet. Un généreux soleil couchant éclairait le panorama urbain et la saison des pluies avait momentanément recouvert les versants montagneux alentour de végétation. Mais Zacatecas est avant tout une ville minérale, et les arbres y sont rares.

Ce qui m’a surpris immédiatement, c’est la richesse architecturale du centre-ville historique, tout en floraisons baroques. Les palmes et les guirlandes végétales sculptées dans la pierre rose locale, qui ornent les bâtiments de l’époque coloniale, évoquent des jardins de rêve. D’ailleurs toute la vieille ville, magnifique, semble un rêve d’architectes et d’artistes, un rêve lointain issu de la Renaissance, dont la délicatesse des décors contrebalance la rudesse du paysage alentour. Elle ressemble à une oasis figée, dont les cours d’eau seraient remplacés par le flux des habitants : celui-ci s’écoule et irrigue constamment la ville. En journée, en soirée, les piétons descendent et remontent légèrement les avenues et les callerones, traversent les passages, grimpent les escaliers en faisant chaque jour vibrer Zacatecas au rythme de leurs obligations, de leurs loisirs et de leurs divertissements. L’élément aquatique y est personnifié par les habitants, tandis que l’élément végétal trouve son meilleur terrain sur les façades !

FH

042

Zacatecas est la capitale de l’État de Zacatecas au Mexique, à 100 km au nord de Aguascalientes. Elle est située à 2 450 m d’altitude au fond d’une vallée encaissée, au nord de la Sierra Fría, au pied du Cerro de la Bufa.

181

La ville se développa énormément et devint à l’instar de Guanajuato un important centre minier pendant le XVIe siècle et le XVIIe siècle, jouant un rôle central dans l’Histoire des mines d’argent au Mexique.

Publicités

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans Déambulations poétiques, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Zacatecas, floraisons minérales

  1. davoult dit :

    Bravo pour l’article, la prose est toujours belle. Et bravo d’avoir eu le courage de te lancer dans cette nouvelle aventure qui te portera chance. bisou. Flo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s