Las Morismas de Bracho

bracho 45

Chaque année, le dernier week-end du mois d’août et pendant trois jours, se déroulent les Morismas de Bracho, dans un quartier excentré et populaire au nord-est de Zacatecas, au Mexique. Le quartier du Bracho est situé sur une colline pelée, aride et balayée par les vents, dans une région centrale et semi-désertique du pays. Ces festivités traditionnelles, très impressionnantes, attirent des milliers de personnes – entre 10 et 15 mille – et emplissent la ville et les environs de sonorités et de couleurs guerrières.

bracho 19Les Morismas ont été importés par les conquistadors espagnols au XVIe siècle. Il s’agit de reconstituer, ici en plein centre du Mexique, un affrontement entre les Maures et les Chrétiens, qui a eu lieu entre l’Europe renaissante puis baroque, et le monde musulman. Au final, le roi maure est décapité et le Catholicisme triomphe. L’origine historique est un peu confuse, car les Morismas de Bracho sont aujourd’hui un joyeux mélange d’époques et de lieux. Elles illustrent à la fois la bataille de Charlemagne contre l’infidèle Fiérabras au XIIe siècle, en France, mais également la bataille de Lépante et l’affrontement régulier tout au long des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, entre l’empire turc et les alliés chrétiens (de Venise à la dynastie des Habsbourgs et l’empire austro-hongrois). Un castillo, petit château de style médiéval et purement décoratif, a été construit au sommet de la colline, sur laquelle les deux armées vont manœuvrer.

bracho 29Initialement, une Morisma (une  » danse  » entre les Maures et les Chrétiens) a célébré en Espagne la paix entre entre Francisco I et Carlos V en 1538. C’est une célébration d’une victoire, une théâtralisation de la guerre, religieuse ou non, qui fut vite exportée dans la grande colonie outre atlantique, et qui s’appelait alors Nouvelle Espagne. Pendant la période d’évangélisation, les Morismas furent le prétexte pour convertir les populations indigènes. Puis au Mexique, des éléments annexes se sont intégrés petit à petit, pour devenir un événement très original, une sorte de syncrétisme entre différentes références historiques et différentes significations, en faisant un curieux moment transversal et atemporel. Ainsi après l’indépendance du pays, et suite à la tentative des Français de coloniser le Mexique au milieu du XIXe siècle, se sont agrégés de nouvelles représentations militaires. C’est pourquoi on peut observer une nette influence du costume du zouave français dans celui des Maures !

Bracco 025

Bracco 042Cette communauté, qui s’étend à d’autres municipalités environnantes, va rejouer grandeur nature et pendant trois jours, les guerres d’autres siècles, avec force pétarades et tirs à blanc. C’est aussi l’occasion de célébrer la mort de Saint Jean-Baptiste dans la petite église qui lui est consacrée, et devant laquelle arrivent des processions et des pénitents qui gravissent la côte à genoux. Plusieurs messes sont données et des groupes de danseurs traditionnels mexicains se produisent sur le grand parvis de l’église, auxquels se mêlent des personnages grotesques qui tiennent plus du carnaval. Un marché s’installe tout le temps des festivités, où on peut boire et manger par exemple des tortas ou du poulet grillé et d’autres spécialités mexicaines simples. Certains participants campent sur les versants des montagnes environnantes, et un petit parc d’attraction rétro permet de continuer la fête pendant la nuit.

Voici une large sélection de photos qui permettent de voir la folie de ces festivités à Zacatecas, sûrement les Morismas les plus spectaculaires et les plus hautes en couleur de tout le Mexique !

Florent Hugoniot ©photos

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans La réalité recomposée, Promenades dans le réel, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s