Alegría autour du bassin de La Villette, Paris 19e

france ete 2014 380

Il y a des moments légers, d’allégresse oui, alegría en español ! Ce mot me remplit de joie, me ravit et m’emporte… Un peu comme ravissement, découvert sur la page de garde du magnifique roman de Marguerite Duras, paru aux Éditions de Minuit : « Le ravissement de Lol V. Stein » – rien à voir avec l’insupportable acronyme LOL (Laughing out loud, mort de rire) éculé et ressucé sur les réseaux sociaux, il y a déjà deux ou trois ans. Déjà ringard, old fashion, tandis que des mots comme allégresse et ravissement demeurent intemporels, sautent les modes pour réapparaître là où on les attend le moins.

Pavillon des Canaux

Pavillon des Canaux

Allons faire un tour vers le bassin de La Villette, qui chaque été se transforme en un immense terrain de jeu avec Paris Plage. Depuis une quinzaine d’année, ce quartier est devenue un des lieux de résidence et de ballade favori dans la communauté artistique branchée, hype y fresa… Dès qu’un rayon de soleil s’installe, les berges arborées du canal accueillent des hordes de jeunes pétanquistes, et pendant les nuits douces de la belle saison, les nappes de pique-nique fleurissent jusqu’au bord de l’eau, qui clapote aimablement sous le roulement des conversations animées.

Au fil de l’eau

ImprimerLa ballade le long du canal, en partant de ce secteur et en prolongeant le plus loin possible dans la banlieue nord, m’a fait découvrir de splendides oeuvres de street art. Paris, Pantin, Bobigny, Noisy-le-Sec, Bondy, jusqu’à la forêt de Sevran, et encore après dans la Seine-et-Marne, l’Oise, vers Bois-Fleury, Claye-Souilly, que d’échappées belles !! On laisse derrière soi les friches industrielles, les nouvelles constructions high tech, les pavillons, les gares RER, et les horizons s’ouvrent, la belle campagne de l’Ile de France s’offre progressivement au regard.

Décidément, ce texte prend la poudre d’escampette, que d’envies d’évasion ! Pourtant, en restant autour du bassin de La Villette, on s’avance aussi vers de nombreuses surprises visuelles, des rencontres, des ambiances de fête, on y trouve des lieux qui permettent de s’évader de Paris tout en restant intra muros et de goûter un air de liberté.

 

Jeux d'eau Place Stalingrad

Place Stalingrad

J’ai toujours adoré le mélange des cultures qu’on peut rencontrer dans le 19ème arrondissement, une cohabitation plutôt paisible, loin des clichés à la TF1, où les enfants noirs, blancs, bruns, jaunes, couleur ambre, couleur de miel, grandissent ensemble dans les écoles, s’éclaboussent et jouent en maillot de bain dans la fontaine de l’esplanade de Stalingrad.

Pavillon des Canaux

Pavillon des Canaux

Dans cet élan de boboïsation du quartier, un ancien bâtiment des douanes situé sur les quais a été récemment investi et entièrement réaménagé par une équipe talentueuse, qui a sû garder le charme suranné de cette bâtisse simple à un étage. Il s’agit du Pavillon des Canaux, dont chaque pièce a été décorée avec soin, selon un thème et une couleur dominante, dans un ensemble jubilatoire de meubles rétros. Le summum de l’art bobo, mais il faut l’avouer, réalisé ici avec beaucoup de goût, et surtout un sens de l’accueil qui fait qu’on peut s’y sentir comme chez soi, à l’aise, happé par ces fauteuils profonds qui vous tendent leurs bras. C’est dans le salon vert du premier étage que je me suis installé pour commencer la lecture du dernier D. Pennac, croustillant et tellement humain « Journal d’un corps », que j’ai dévoré.

Levalet

Levalet

Vagabondant un peu plus loin en direction du parc de la Villette, je tombe sur cette oeuvre de Levalet sous un pont métallique, artiste dont j’ai pu découvrir la participation étonnante dans le cadre de la manifestation In Situ Art Festival, au Fort d’Aubervilliers : une camionnette customisée, des truands de pacotille jouant à la gueguerre des gangs tout autour du véhicule. Avec ses dessins à l’encre de Chine vibrant de matière et se fondant dans la patine rouillée de la carrosserie, cette camionnette d’un autre âge entraînait les visiteurs vers des aventures policières truculentes, dignes des dialogues d’Audiard.

Le bâtiment des douanes de Pantin a lui tourné la page de son total dévouement aux artistes du street art, il se transforme désormais doucement en temple de la consommation, face aux Grands Moulins de Pantin, reconvertis eux en siège social de la BNP. Evidé et nu, il se voile délicatemment des bâches de chantier blanches et translucides, comme les voiles d’un vaisseau fantôme pour son dernier voyage…

Lire L’Apothéose du Bâtiment des Douanes de Pantin

Bâtiment des Douanes de Pantin en restructuration, été 2014

Bâtiment des Douanes de Pantin

Autres temps, autres moeurs, la banlieue nord-est de Paris se gentrifie, mais de nouvelles histoires ne manqueront pas de se superposer aux anciennes, chacun se racontera son Paris, son canal, et les vies suivront leur cours, tous pris dans le même courant du Temps…

Tout est question de disponibilité ! Et comme disait l’autre, pour conclure cette flânerie artistique :

« La seule chose que j’ai jamais pu lui pardonner, c’est son manque d’imagination… »

france ete 2014 378

Bonnes ballades !

Florent Hugoniot ©photo

 

france ete 2014 398

« Professeur d’art plastique le jour, Levalet met en scène des personnages grandeur nature dessinés à l’encre de Chine, qu’il colle sur les rues de Paris au gré des situations : trompe-l’oeil, illusion, mise en abîme. Inspirées par le cinéma burlesque en noir et blanc, ses créations poétiques surprennent par leur hyperréalisme.

Cette oeuvre fait partie du Parcours d’art urbain « De l’Art à l’Ourcq ». Interventions artistiques de 30 artistes sur les berges le long du Canal de l’Ourq. De Paris 19ème à Aulnay-sous-Bois, du 5 juillet au 24 août 2014. »

A propos lapartmanquante

Part-iciper, part-ager, part-faire, part-ir, partout et par ici !
Cet article, publié dans Déambulations poétiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s